AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Pour échanger vos créations.
 

Partagez|

Esper Δ ( ça se dit " Esper Delta " )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Yuake




Messages : 18
Date d'inscription : 10/02/2013
Age : 19
Localisation : Cachée dans un trou...

MessageSujet: Esper Δ ( ça se dit " Esper Delta " ) Ven 15 Fév - 18:36:03


Esper Δ est une fiction qui s'adresse à un public adolescent ( au moins 13 ans ).

Résumé

" Mes origines sont des chaines immatérielles qui me gardent prisonnière ici depuis seize années...
Le temps est venu de les briser ! "



La découverte d'une nouvelle espèce : le prologue d'une ère futuriste aussi surdéveloppée qu'incertaine...

Lynn , est enfermée depuis sa naissance dans un centre de recherche où elle subit des examens aussi insoutenables les uns que les autres.

Elle ne peut pas vivre librement , comme un être humain le ferait , car malgré les apparences : elle ne l'est pas elle - même.

C'est une Esper Ârme.

Cette adolescente mène chaque jour un combat pour vivre libre et connaitre ses origines.

Dans sa quête pour la liberté qu'elle espère tant obtenir , elle découvrira des secrets qui n'auraient jamais dû lui être dévoilés...

Le monde au IIIème millénaire est - il vraiment tel que nous l’ imaginons ?


Prologue


Je répétais , la voix prise d ' une émotion que je n'avais jamais connu auparavant :

" - Elle est... Morte !? "

Cette nouvelle avait meurtri mon cœur.

Je me suis épris de toi , et depuis , je me vois en bourreau qui s ' est attaché à une belle condamnée...

Maintenant , seize années se sont écoulées.

Et à chaque fois que je croise le regard bleu - gris de cette jeune fille , je repense à ce moment de ma vie...

Son pouvoir est la clé qui va me servir à te libérer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yuake




Messages : 18
Date d'inscription : 10/02/2013
Age : 19
Localisation : Cachée dans un trou...

MessageSujet: Chapitre I Ven 15 Fév - 18:40:55

Encore un test...
Lynn

La crainte me paralysait : elle était toute proche...

Soudain , alors que je m'y attendais le moins , elle m'atteint profondément dans le dos.Je serrais les dents pour ne pas hurler de douleur , puis je relevais la tête et fixai la lame d'air qui se dirigeait maintenant vers moi.

Cette fois sera la bonne ! De toute façon : c'était ça , ou mourir tranchée en deux...

Elle n'était plus qu'à quelque secondes de moi , et se rapprochait de plus en plus dangereusement.

L'affolement qui m'avait complètement gagné me fit perdre ma concentration.

Je n'ai décidément pas assez confiance en moi...

Alors je fermais les yeux , pour ne pas voir ma mort approcher.

Mais au lieu de m'atteindre , elle s'était immobilisée d'un coup.

Le professeur Kuroda et les deux autres scientifiques , observant depuis la loge , me fixèrent d'un regard mêlant stupeur et satisfaction.

J'avais réussi ! Mais les entaillent profondes de la lame me faisaient atrocement souffrir.

J'étais tellement épuisée physiquement , que le sommeil finit par m'emporter...



Je n'avais pas la moindre idée du nombre d'heures pendant lesquelles j'avais dormi.

J'émergeais lentement de mon état comateux.

Je promenais mon regard un peu partout.

Je n'était plus dans la salle de test - ou plutôt de torture - mais dans ma " chambre ".

Perturbée , je me redressai.Trop rapidement sans doute , car une vive douleur dans le bas de mon dos me crispa.

À mon plus grand désagrément , mes poignets et mes chevilles étaient entravés par des chaines reliées au mur de la cellule.

J'observais un moment mon propre corps ; il était strié de plaies , causées par le tranchant de la lame d ' air , dégageant l ' odeur pestilentielle du sang séché , qui s'imposait dans toute la salle.Je me sentais plus que nauséeuse.

Le grincement de la porte qui s ' ouvrait me fit sursauter : c ' était lui , le professeur Kuroda ; et je n ' étais pas du tout rassurée par cette visite à l ' improviste...

Il traversa la cellule d'un air confiant , trop confiant sans doute , puis s'agenouilla pour que son visage soit à la hauteur du mien.

Il me m'observa longuement puis me libéra des mes emprises qui avaient coloré mes poignés d ' une teinte violacée .

Il passa lentement sa main sur ma joue , puis dans mes cheveux.

Pourquoi une telle marque d'affection après une séance de torture ? J ' étais tellement déboussolée , que je détournais mes yeux , emplis de peur , des siens.Cette drôle de sensation ne me plaisait pas du tout...

Je détestait cette compassion qu ' il feignait d ' éprouver , elle qui cachait trop de secrets.

J'avais compris que M. Kuroda attendait quelque quelque chose de moi , mais quoi ?

J'en avais assez de son jeu , auquel je ne prenais aucun plaisir , et me débarassais de sa main avec furtivité.

Amusé par mon geste rebelle , il décréta avec le plus ironique des sourires :

- Eh ! Du calme , petite sauvageonne !

Je voulais m'épargner de répondre à sa mauvaise plaisanterie , mais je ne pu m'empêcher d'ordonner avec insolence :

" - Foutez - moi la paix ! "

Son regard devint froid ; il me fixa avec hostilité , avant de violemment m'empoigner les cheveux.

Je grimaçais de douleur , mais sans se soucier de ma souffrance , il me sermonna avec un air sadique :

" - Tu n'a aucun droit de me parler sur ce ton , n'oublies pas que tu dois le respect à ton supérieur ! "

À peine eu - t - il finit sa phrase qu'il serra de plus belle sa main sur mes cheveux.


Je le défiais avec mon regard le plus insolent.

Visiblement amusé , il eu un petit sourire au coin de lèvres , et finit par capituler.

Je ne pu m'empêcher de lui lancer , avec tout le mépris et l'irrespect dont j ' étais capable :

" - Va te faire foutre ! "

Il me renchaîna , comme pour se venger , et dit à la fois avec sadisme et sérieux :

" - Tu devrais être plus docile Lynn , ce n'est pas en m'insultant que tu gagnera ta liberté ! "

Puis la porte de ma cellule se referma dans un claquement sourd.


J'avais envie de hurler toute la haine que je portais contre cet homme...

Comment osait - il me traiter de la sorte !?


Voilà , ainsi se conclut le premier chapitre de Esper Δ !

Des avis , des critiques ?
Dites - moi tout ICI !


Dernière édition par Mogura - sama le Ven 15 Fév - 20:02:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yuake




Messages : 18
Date d'inscription : 10/02/2013
Age : 19
Localisation : Cachée dans un trou...

MessageSujet: Chapitre II Ven 15 Fév - 18:46:29

Vulpes sum
( Partie 1 )

Lynn


" Debout. "

Encore lui...

En cachant mes yeux agressés par la lumière , je lui grognai :

" Non. "

Toujours aussi insistant M.Kuroda m'ordonna une seconde fois :

" J'ai dis : debout ! "

Je soupirai , exaspérée , et en me retournant vers lui , les yeux plissés je lui répliquai insolemment :

" - Allez - vous faire f... "

Un violent coup de pied qu ' il m'asséna dans le ventre m'empêcha de finir ma phrase.

Je me recroquevillai et fit un effort surhumain pour ne par hurler ; j ' avais mal , et même si elles se soignaient rapidement , les plaies de l'examen que j ' avais subi hier restaient douloureuses , et ce débile profond venait d'en rouvrir plus d'une...

Toujours aussi sadique , il constata faussement étonné :

" - Bien , tu t ' es enfin décidée à me vouvoyer , c'est un bon début.Maintenant il ne te reste plus qu'à être plus gentille avec moi , enfin : si tu vois ce que je veux d...

- Pas question ! "

Mes paroles résonnèrent dans la salle , suivies d'un lourd silence.

Il sourit , l ' air amusé.

En m ' asseyant péniblement , je me reçu une serviette en pleine figure.

Je poussais un énième soupir ; de rage , cette fois...

Ce type avait vraiment un don pour me mettre en rogne !

" - Dépêche - toi ! m'ordonna - il. "

Je m'était levée en haussant les yeux au ciel et lui tendis mes poignets , pour qu'il puisse me les menotter.

Je ne voyais franchement pas l'intérêt de cette action , puisqu ' il est impossible de s ' enfuir d'ici. Quoique...

Il me tira le bras pour me faire sortir de la pièce.

Je le laissais me trainer , en soupirant - encore - ; lui , avait toujours son petit air sadique et amusé. Pervers !

Devant l'entrée de ma " chambre " , une autre fille , menottée elle aussi , attendait.

Une petite Esper ÆNIMALIS , qui , en apparence , ne dépassait pas l ' âge de dix ans.

La peur se lisait facilement sur son visage d ' enfant ; elle fixait le sol , et mouvait légèrement ses oreilles et sa queue , rousse et touffue.

Je ne l ' avais jamais vue auparavant ; elle était peut être nouvelle dans la section.

Pourtant , elle n'avait pas l'air d'avoir l'âge minimum requis pour y être transférée.



Dernière édition par Mogura - sama le Ven 15 Fév - 18:53:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yuake




Messages : 18
Date d'inscription : 10/02/2013
Age : 19
Localisation : Cachée dans un trou...

MessageSujet: Chapitre II Ven 15 Fév - 18:49:41

Vulpes sum
(Partie 2)

Hana


" Attends moi ici , je reviens. "

C'est la dernière chose que cet homme au regard froid , et dont j'ai oublié le nom , m'a dit , avant de rentrer dans la cellule.

J ' étais inquiète.Le changement de section aurait dû être fait l'année suivante , je ne comprenais pas.

Une effluve nauséabonde de sang propagea un horrible sentiment de peur dans tout mon être.

Je fixai le sol glacé , ma queue et mes oreilles se mouvaient avec anxiété.

L ' homme étrange sortit de la cellule en tirant le bras d ' une jolie fille blonde.

Mon regard fut attiré par des taches écarlates sur sa blouse , au niveau de son ventre.

Pas de doutes possibles , le sang que j ' avais flairé : c' était le sien !

Les mots m ' échappèrent.

" Tu...Saigne !? "

Elle ne repondit pas , mais se contenta de me dévisager avec ses iris bleu - grises , emplies de curiosité.

L ' homme déclara , en s ' adressant à la jeune fille :

" Lynn , voici Hana.Elle a été transférée dans la même section que toi , afin que l ' on puisse mieux étudier ses gènes. "

À ces mots , la peur qui m ' animait de plus en plus pesante.

L ' homme nous escorta , dans le plus oppressant des silences , jusqu ' à une grande salle.

Il nous retira nos menottes , et eu un sourire étrange.

Je n ' aimais pas du tout ça...

Avant de partir , il ajouta avec une pointe d ' ironie :

" Je vous souhaite une agréable douche , et j ' espère pour vous que l ' eau ne sera pas trop froide ! "

La fille lui lança un regard noir , puis me fit signe de la suivre ; je m ' exécutai.

Elle ouvrit la porte de cette pièce : crasseuse et jaunie ; le sol était trempé d ' un liquide rosâtre , mélange d ' eau et de sang...

Il n ' y avait plus personne.Seuls un bac jaune clair plein de blouses sales et une maigre pile de serviettes grises et propres saturaient cet endroit , où d ' insupportables odeurs de transpiration et de pourriture s ' imposaient.

Les joints noirâtre sur les murs de carrelage étaient en train de rendre l ' âme...

Elle allait commencer à ôter sa blouse tachée de sang , quand elle remarqua que je me tournait pour ne pas la voir nue.

" - Ça ne fait rien , me dit - elle , deux membres de la même famille auraient fait la même chose s ' ils devaient se doucher ensemble. "

" Famille " , ce mot me rassurait , et me manquait à la fois...

" Tu as raison... " répondis - je , plus qu ' embarrassée.

J ' enlevai ma blouse , moi aussi , et la posai dans le grand bac où toutes les autres étaient entassées.

J ' appuyai sur un bouton rouillé , et un puissant jet d ' eau glacé , sorti d ' un orifice situé au plafond , vint me percuter violemment.

Je grelottait de froid.Même s ' il ne s ' était écoulé que quelques minutes , ce moment insupportable m ' avait semblé durer une éternité...

La jeune fille me tendit gentiment une serviette ; c ' était la première fois que je la voyais sourire.

Pendant que nous nous séchions , je ne pu m ' empêcher de demander :

" - Euh , Lynn...

- Oui ?

- Puisque tu parlais de famille tout à l ' heure , je peux te poser une question ? "

Elle se tourna et hésita , avant de répondre :

" - Laquelle ?

- Est ce qu ' il y a des personnes qui tiennent à toi ?

- Oui , une ; mais elle est morte quelques années après ma naissance. " répliqua - t - elle après une seconde hésitation.

Sa réponse me mis mal à l ' aise ; je n ' aurais peut - être pas dû lui demander...

" - ...Et toi ? dit elle en se retournant.

- ... "

Impossible de trouver les mots pour formuler ma phrase.

Ce douloureux souvenir était en train de ressurgir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Esper Δ ( ça se dit " Esper Delta " )

Revenir en haut Aller en bas

Esper Δ ( ça se dit " Esper Delta " )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» esper exemple de deck
» Esper Δ ( ça se dit " Esper Delta " )
» delta force
» Myth Cloth Delta Alberich (juin 2009)
» SAT CONG! Navy Seal, Mekong Delta, 1970

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Draw Down  :: Galeries artistiques :: Ecriture-